Les Corps Diplomatique et Consulaire de Saint-Marin

Le deux avril dernier les membres Corps Diplomatique et Consulaire de Saint-Marin ont participé à la premièr réunion annuelle présidée par M. Fiorenzo Stolfi, Ministre des Affaires Etrangères. Ceci a été l'occasion d'échanger sur nombre de thêmes d'intérêt général.

Vous trouverez ci-dessous le texte intégral de la motion de clôture des travaux.

Réunion du Corps Diplomatique et Consulaire Saint-Marinais

Les Représentants Diplomatiques et Consulaires de la République de Saint-Marin se sont réunis le 02 avril 2008 pour la première réunion de travail du Corps Diplomatiques et Consulaire Saint-Marinais sous la Présidence du Ministre des Affaires Etrangères, Mr Fiorenzo Stolfi.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

ont pris acte de la relation présentée par le Ministre des Affaires Etrangères qui mis en évidence les lignes principales de la Politique Etrangère tant dans le cadre des accords unilatéraux que multilatéraux, soulignant les plus récents évènements qui ont caractérisé l’activité du Ministre.

En particulier, ils ont pris actes de la reconnaissance que la République de Saint-Marin a reçu pour son action dans le cadre des principales Organisations Internationales, du succès total de la Présidence saint-marinaise du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, durant le semestre novembre 2006/mai 2007 et de l’intensification de l’activité auprès des Nations Unies, où la République de Saint-Marin, avec le Sénégal, a été investie d’un rôle de Médiateur pour redonner vie à de l’Assemblée Générale.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

ont pris acte de l’intention du Gouvernement de la République de Saint-Marin, à travers son action de politique étrangère, d’accréditer toujours plus notre pays comme lieu de dialogue, de recherche de solution pacifique aux controverses internationales, des défenses des ces valeurs qui sont le propre de l’ histoire millénaire et des traditions saint-marinaises telles la paix, la compréhension réciproque, le respect des Droits de l’Homme et des diverses cultures et religions, la solidarité entre les peuples. Ils ont également pris acte de la volonté d’intensifier les relations et la collaboration entre les petits pays, non seulement d’Europe mais du monde entier, pour augmenter leur poids dans lieux de prise de décision où aujourd’hui seules les grandes puissances ont une influence déterminante.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

ont pris acte de la volonté du Gouvernement de la République de Saint-Marin d’entreprendre un parcours de rapprochement avec la Communauté Economique Européenne, qui pourrait conduire, après les nécessaires approfondissements de la volonté de la population, a une collaboration toujours plus rapprochée avec l’Union Européenne.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

ont pris acte de la nécessité d'intensifier les relations bilatérales avec les Pays qui entretiennent des rapports diplomatiques avec la République de Saint-Marin, surtout en favorisant la stipulation d’ accords destinés à éviter la double imposition fiscale, la coopération économique et commerciale, et l’échange d'expériences au niveau touristique, culturel et sportif.

En conclusion, le Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères a rappelé l'extrême importance du travail que le Corps Diplomatique et Consulaire doit remplir en faveur d'une correcte connaissance à l'extérieur de la réalité saint-marinaise dans tous ses aspects les plus spécialisés, surtout en référence à la dimension et au potentiel du secteur économique et de la production.

A la fin de la relation du Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères et du large débat qui a suivi.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

ont mis en évidence la nécessité de disposer de toujours plus d’outils de liaison avec le Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères adaptés, prenant acte avec satisfaction de la présentation du nouveau site internet, à travers lequel il sera possible, avec aussi une zone réservée prévue à cet effet, un échange plus rapide et efficace d’informations.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

ont exprimé la volonté de mettre à disposition leurs compétences pour porter, dans leurs respectifs Pays et Organisations d'accréditement, une image correcte de la République de Saint-Marin, favorisant la connaissance de la règlementation interne et des traités internationaux souscrits par la République, qui la positionne parmi les Pays avec une économie saine et fiable et certainement pas parmi les Pays Paradis Fiscaux.

Pour cela, ils ont exprimé une demande précise relative au renforcement du secteur de l'information, tant au Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères que du Gouvernement, afin d'obtenir immédiatement les mises à jour sur l'évolution de la vie politique, économique et culturelle de la République.

Un tel objectif devra être atteint, non seulement à travers l'usage des moyens multimédias mais également au travers de publications appropriées, traduites opportunément, que le Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères devra demander r aux diverses entités de compétences et qui illustrent les caractéristiques historiques , le potentiel économique et entrepreneurial, les traités marquant de l'identité saint-marinaise et les activités de politique étrangère qui tendent a présenter la République comme une richesse pour le contexte international dans lequel elle est insérée.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

Dans la prise d’acte du considérable développement des problématiques qui investissent la politique étrangère saint-marinaise et de la croissante masse de travail, à caractère toujours plus spécialisé, auquel est appelé le Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères, ont partagé la nécessité, exprimée par le Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères, d’arriver , dès que possible, à un développement adapté de la structure du département des Affaires Etrangères.

Les Représentants Diplomatique et Consulaires saint-marinais

ont approuvé la proposition du Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères d’institutionnaliser une rencontre de travail à cadence annuelle, afin de coordonner au mieux les actions respectives, tant dans le cadre bilatéral que multilatéral. Ils ont convenus de la nécessité d’augmenter le potentiel de la politique étrangère saint-marinaise pour obtenir une présence plus incisive sur la scène internationale, conclure toujours de plus nombreux accords avec les Etats accrédités, adhérant pleinement au présage, exprimé par le Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères, que la République de Saint-Marin pourra trouver, dans sa politique étrangère, un instrument vital pour sa croissance et pour le bien-être de ses concitoyens.